Le kit de survie culturelle des volontaires


Par Culture pour tous, un service d'Allies
Semaine 2

La culture doit perdurer !

Le contexte sanitaire actuel accentue et exacerbe les inégalités sociales. C’est pour cette raison que l’association a à cœur de continuer d’assurer un lien entre le monde culturel et social pour que nous puissions garantir l’essentiel de notre mission : lutter contre l’exclusion en favorisant l’accès à la culture.

En dépit de ce contexte, la mission du pôle Culture pour tous d’ALLIES se poursuit et toute l’équipe souhaite vous proposer des activités culturelles pour continuer à maintenir du lien social et créer des espaces d’échanges.

Toutes les permanences chez les partenaires sociaux étant annulées, nous avons mis en place un kit de survie culturelle. Ce dernier nous apparaît essentiel pour que chacun.e puisse continuer d’accéder à la vie culturelle malgré le confinement. Ainsi, de nombreuses activités seront proposées grâce aux propositions de nos partenaires culturels : assister à des spectacles en ligne, s’investir dans des activités artistiques chez soi ou consulter des ressources numériques.

Nous espérons que les différentes rubriques de ce kit pourront apporter un peu de joie et de plaisir dans les moments éprouvants que nous sommes amenés à vivre.

À très vite !

- Par les volontaires en service civique d'Alliés

à faire à la maison


Retrouvez ici la liste des activités gratuites proposées par nos partenaires, que vous pouvez faire depuis chez vous.


à voir ou écouter à la maison


Retrouvez ici la liste des événements gratuits proposés par nos partenaires, et que vous pouvez regarder ou écouter depuis chez vous.



Trucs et astuces


Retrouvez ici toutes les astuces et les bons plans cultures du confinement.



La rubrique des volontaires



Témoignage de Françoise Maimone, metteuse en scène


Françoise Maimone a accepté de témoigner sur la manière dont la pandémie a modifié sa pratique artistique. Le monde culturel étant à l’arrêt, la dramaturge explique à quel point il est difficile de continuer à créer quand la situation sanitaire « bloque » les possibilités d’échanger et de se rencontrer. Lire plus


LES collectifs de rap lyonnais


Le rap français a généré de tout temps de nombreux collectifs rassemblant plusieurs rappeurs autour de projets communs. Associations ou regroupements plus informels, permettent de valoriser une énergie commune, de fédérer les membres autour d’un même studio. Ils peuvent être motivés par une volonté d’entraide entres artistes, d’expression sur une thématique précise ou bien encore par des affinités amicales ou stylistique. Lire plus


Diego Maradona : l'étoile filante

C'est un deuil éternel auquel devra désormais faire face le vaste monde du ballon rond, alors que l'un de ses enfants prodigues, Diego Maradona, unanimement considéré comme l'un des plus grands joueurs de tous les temps, est décédé d'une crise cardiaque ce 25 novembre. El pibe de oro est parti jouer à la balle sur d'autres rivages, là où nos pauvres yeux de mortels ne peuvent désormais plus voir s'exprimer l'insolence de son génie. Lire plus




TRIBUNE D'EXPRESSION


Pour cette nouvelle edition de la tribune, nous vous parlons de notre rapport à la culture, de nos expériences personnelles, ce qui a engendré notre engagement volontaire auprès d'ALLIES.


Lors de la dernière édition des Journées Européennes du patrimoine, j’ai profité de la gratuité de certains lieux culturels afin de découvrir ou redécouvrir des aspects de la culture lyonnaise que je ne connais que trop peu. Mon week-end débuta par une visite de l’Hôtel de ville de Lyon qui me plongea dans la décoration riche que propose ses salles et dans ses récits d’histoire. La visite se termina par un passage dans le bureau du Maire de Lyon et j’ai eu l’opportunité de croiser Mr Doucet, maire de la ville. [...] Ne profitant pas d’habitude des Journées Européennes du patrimoine, ce week-end fut l’occasion pour moi de renouer des liens avec l’offre culturelle lyonnaise et m’amena par la suite à vouloir m’engager auprès de Culture Pour Tous.

- Brian, volontaire en service civique d'Alliés


Provenant d’une famille de travailleurs et de débrouillards (mon grand-père était coupeur de cannes à sucre, et ma mère travaillait pour à peine plus qu’un smic vu qu’elle n’avait pas de diplôme) la culture n’a jamais été une priorité. La preuve est que j’habitais à 10 minutes en voiture du musée de l’usine sucrière et je n’y suis pourtant jamais allé. Au-delà de ça, on n’avait pas forcément les moyens non plus [...] Et c’est finalement en arrivant à Lyon que j’ai pu découvrir encore plus ce monde. Ma première visite a été celle du musée des confluences. C’est très long à visiter ou à revisiter, mais l’étonnement reste le même, en partie grâce aux expositions temporaires. J’achète aussi beaucoup plus de livres qu’auparavant afin d’apaiser ma soif de lecture, et il me reste encore tant de lieux à découvrir quand la situation sanitaire me le permettra.

- Lisa, volontaire en service civique d'Alliés



Lire les témoignages complets ici




les suggestions musicales des volontaires


Grâce à nos suggestions musicales, voyagez à travers le monde et le temps depuis votre canapé.


Semaine 2: Le rap lyonnais, par Maëlle.


Si vous avez raté l'édition précédente, voici les archives de la Semaine 1

Témoignage de Françoise Maimone, metteuse en scène



⠀⠀⠀⠀⠀⠀Fançoise Maimone est une metteuse en scène. Elle suit une formation en arts plastiques auprès du peintre Bernezat aux Beaux-Arts de Valence. C’est en 1980 qu’elle fonde et devient directrice artistique de la compagnie Françoise Maimone. Elle est ensuite directrice de deux salles à Villeurbanne : Le théâtre Gérard Philippe de 1990 à 2005 et le Théâtre Astrée de 2006 à 2014. Célèbre dans la scène culturelle lyonnaise pour ses nombreux spectacles s’inspirant du théâtre classique et de la philosophie, cette dernière a accepté de témoigner sur la manière dont la pandémie a modifié sa pratique artistique. Le monde culturel étant à l’arrêt, la dramaturge explique à quel point il est difficile de continuer à créer quand la situation sanitaire « bloque » les possibilités d’échanger et de se rencontrer.

Olivier : Qu’est-ce qui a changé dans votre métier de metteuse en scène ?

Françoise : Déjà au niveau de l’organisation matérielle et du planning c’est très compliqué. La veille du confinement, il a fallu tout arrêter, toutes les représentations sont annulées. On se sent très très mal vis à vis des camarades qui ont travaillé et que je n’ai pas pu payer. Tout le travail effectué pendant une année pour faire aboutir des projets est tombé à l’eau et ça fait mal.
Par exemple les 13 représentations de « Paroles perdues » (d’après les écrits de Friedrick Nietzch) en novembre à l’espace 44 sont annulées. Je ressens une grande tristesse par rapport à mon équipe et pour ceux qui ont travaillé. Le théâtre, c’est le contact avec le public et sans cet indispensable contact, on ne vit pas très bien

Olivier : Avez-vous ressenti de l’inspiration en dépit du contexte sanitaire ?

Françoise : Pas du tout. On est complétement isolé. C’est donc difficile de ressentir de l’inspiration… Je suis inquiète car j’ai l’impression que les gens n’ont plus envie d’aller dans des lieux fermés. Nous sommes dans une situation où la peur gouverne nos modes de vie. D’ailleurs, être dans un théâtre avec des masques, c’est vraiment pas génial. Le masque enlève l’expression du visage et le visage c’est l’expression de l’âme et de la personne.

Olivier : Comment envisagez-vous la création d’une pièce, le travail en période de confinement ?

Françoise : Je n’ai pas pu revoir les comédiens mais je les appelle de temps en temps. Toutes les représentations sont reportées donc c’est le flou le plus total. La création est mise à mal car on a travaillé pour rien même si il y a le plaisir de travailler et de fabriquer quelque chose avec les autres. Mais il y a cette espèce de frustration de ne pas pouvoir présenter ce qu’on a aimé faire aux autres. J’espère que tout cela sera bientôt terminé !


- Par Olivier, volontaire en service civique d'Alliés




⠀⠀⠀⠀⠀⠀Le rap français a généré de tout temps de nombreux collectifs rassemblant plusieurs rappeurs autour de projets communs. Associations ou regroupements plus informels, permettent de valoriser une énergie commune, de fédérer les membres autour d’un même studio. Ils peuvent être motivés par une volonté d’entraide entres artistes, d’expression sur une thématique précise ou bien encore par des affinités amicales ou stylistique. Pour en savoir plus sur l’historique des titres collectifs du rap français, je vous invite à consulter l’article de Maxime Delcourt. De nombreux collectifs se sont créés avec comme dénominateur commun une région, une ville un quartier. On peut citer entre autres l’album 93 Empire sorti courant 2018, impulsé par Sofiane et réunissant une quarantaine de rappeurs de Seine Saint Denis ou encore plus récemment le collectif 13 Organisé à Marseille, mené par le rappeur Jul. On retrouve dans ces projets la revendication d’une identité locale qui est parfois le point de départ de ces regroupements. Le territoire s’illustre à la fois comme toile de fond des différents textes mais aussi comme élément distinctif : chaque localité dispose de codes, de langage, de repères spatiaux, de problématiques qui lui sont propres.

⠀⠀⠀⠀⠀⠀Qu’en est-il des démarches collectives dans le rap lyonnais ?

⠀⠀⠀⠀⠀⠀La scène rap de Lyon s’est bien démocratisée depuis les années 90, bien qu’elle reste encore faiblement représentée à l’échelle nationale. La région ne manque pas de talents et regorge de rappeurs aux styles divers mais peine à s’affirmer comme influente dans ce milieu. Bien que la ville ait accueilli de nombreuses têtes d’affiches du rap français et que plusieurs salles telles que le Transbordeur ou la Halle Tony Garnier proposent une large programmation hip hop, les représentants du rap lyonnais restent assez discrets. L’article du webzine Paperboys revient sur les raisons de ce problème récurrent. Néanmoins, on peut compter 3 collectifs, qui ont marqué et/ou marqueront (on l’espère) le paysage rap Lyonnais.

⠀⠀⠀⠀⠀⠀On notera tout d’abord le collectif l’Animalerie, qui depuis le début des années 2000 regroupe une vingtaine de rappeurs dont entre autres : Kacem Wapalek, Lucio Bukowski et Anton Serra. La production est gérée par Oster Lapwass. Le collectif s’est fait connaitre en publiant des vidéos sur Youtube et regroupe de nombreux projets indépendants. Au niveau des sonorités, la plupart des titres sortis courant 2010 s’inscrivaient plutôt dans le courant Boom Bap, proche des origines du hip hop. Les sorties plus récentes sont plus variées, allant de la trap au cloud rap. La chaine reste une mine d’or pour les amateurs de rap conscient et lyriciste.
Facebook : Lanimalerie / Youtube: Lapwass

⠀⠀⠀⠀⠀⠀Lyonzon, est un collectif de rappeurs actifs depuis 2017 qui compte à ce jour 8 membres : Ashe, Bushi, Gouap, Jolly, Kpri, Mini, Mussy et Noma, sans oublier leur dj et beat maker GG. Ils se sont tout d’abord fait connaître sur Soundclound et s’imposent ces dernières années comme une partie des représentants de la musique Drill en France. Les productions retransmettent une ambiance sombre, violente et étrangement dansante. Les membres du collectifs s’illustrent dans l’exercice du posse-cut (4 interprètes minimum qui rappent à la suite sur un morceau) et se distinguent par leurs personnalités et leurs flows uniques. Jusqu’alors indépendant, le collectif a rejoint les rangs du label AWA début 2020 et devrait prochainement sortir son 8ème album « En attendant la popance 2 ».
Facebook : Lyonzon / Youtube: Lyonzon69

⠀⠀⠀⠀⠀⠀Le groupe Squalid réunit 4 rappeurs : Oorun, Hito, John Doe et Arona ainsi que Soul Eater leur beatmaker. Leurs sons se caractérisent par un style pluriel, mélangeant cloud rap, trap et chant en anglais. Leur premier projet « Station Nuit » sorti début 2020, donne un bon aperçu de leur univers et laisse présager une suite prometteuse.
Facebook : Squalid / Youtube: Squalid

⠀⠀⠀⠀⠀⠀Vous retrouverez dans la playlist de la semaine quelques morceaux des collectifs et des groupes précédemment évoqués. Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive ! Pour rester informé des actualités rap de Lyon :
GambettaTV, talkshow rap, tous les dimanches sur la plateforme Twitch.
Facebook : GambettaTV


Bibliographie:
• Redbull.com [en ligne], Le guide des plus beaux hymnes collectifs du rap français (Publié le 22/09/20)

• Paperboys.fr [en ligne], Le rap lyonnais : quand est-ce que ça pop ? (Publié le 15/10/18)

• Genono, Mouv.fr [en ligne], La drill vient secouer le rap français (Publié le 29/06/20)


- Par Maëlle, volontaire en service civique d'Alliés

Diego Maradona : l'étoile filante



⠀⠀⠀⠀⠀⠀ C'est un deuil éternel auquel devra désormais faire face le vaste monde du ballon rond, alors que l'un de ses enfants prodigues, Diego Maradona, unanimement considéré comme l'un des plus grands joueurs de tous les temps, est décédé d'une crise cardiaque ce 25 novembre. El pibe de oro est parti jouer à la balle sur d'autres rivages, là où nos pauvres yeux de mortels ne peuvent désormais plus voir s'exprimer l'insolence de son génie. Le virtuose argentin cohabite désormais, en toute légitimité, avec ceux auxquels nous l'avons toujours confondu : une étoile, ou un Dieu …


⠀⠀⠀⠀⠀⠀ Crépuscule de l'idole :
⠀⠀⠀⠀⠀⠀ Dans les rues de Buenos Aires comme dans les artères napolitaines, on crie, on chante, on acclame, et on pleure. On remercie Diego, on salue son génie, on l'accompagne pour une dernière course folle dont il avait le secret. Le numéro 10 argentin n'a cette fois pas su dribbler la mort; sa santé fragile, affaiblie par des années d'addictions, n'a pas pu offrir à tous les amoureux du sport une énième prolongation. L'artiste virevoltait entre ses excès comme il le faisait sur un terrain : avec folie. Maradona n'ira pas au panthéon : non, le gamin de Buenos Aires n'était pas un modèle de vertu, mais nous dirons à Diego, en empruntant les mots magnifiques de son coéquipier Gabriel Calderon : « Je ne te juge pas pour ce que tu as fait de ta vie ; je t'aime pour ce que tu as fait de la nôtre. »


⠀⠀⠀⠀⠀⠀ Car si l'aura de Maradona dépasse largement les simples frontières du stade de foot, c'est d'abord pour l'incroyable incubateur à émotions qu'il a été : adulé ou détesté, ce joueur extraordinaire ne peut laisser indifférent quand s'exprime l'impertinence de son talent hors-normes. Sur un terrain, Diego n'est pas qu'une machine d'efficacité : il représente à lui seul ce pour quoi nous aimons le ballon rond : véritable ode au football libre et inventif, le numéro 10 joue. Il créé, il danse, il partage, il rappelle le football à la plus noble de ses vertus : l'insouciance du jeu, presque enfantine.

⠀⠀⠀⠀⠀⠀ Il fait partie de ceux qui donnent vie au ballon, privilège presque divin qui lui vaudra un véritable culte. Il est le football qui ose, le football qui offre, celui qui s'écrit dans les passions, qui se grave dans les mémoires, qui s'ancre dans l'histoire. Chacun de ses gestes appellent à une spontanéité magique : Diego, c'est la beauté en mouvement. Non, Maradona n'ira pas au panthéon, mais il s'offre une place de choix dans la douceur du souvenir de nos plus belles émotions.


⠀⠀⠀⠀⠀⠀ Icône culturelle :
⠀⠀⠀⠀⠀⠀ Le monde de la culture aussi, perd l'une des plus étonnantes influences. Entre musique, cinéma, street art, littérature, et culture populaire au sens large, l'idole argentine est au centre de nombreuses œuvres. En Italie et en Argentine, de nombreuses peintures murales ornent les murs à la gloire du footballeur. En raison de son talent époustouflant, mais aussi de sa personnalité clivante, Maradona fait l'objet de plusieurs films : parmi eux, un documentaire signé Emir Kusturica, dont la bande-son résonne de chansons sur la légende argentine, écrites par un certain Manu Chao. L'un des chants les plus populaires d'Argentine, « la main de Dieu », créé par Rodrigo Bueno, met aussi en musique les épopées de l'enfant du pays. En France, Benjamin Biolay lui rend également hommage dans « Borges Football Club ». Au théâtre, en musique, mais aussi à travers de nombreux livres, Diego Maradona inspirera au cours de sa vie le paysage culturel via son talent, sa vie, mais aussi ses convictions.

⠀⠀⠀⠀⠀⠀ Révolté :
⠀⠀⠀⠀⠀⠀ Si Diego Maradona est une icône, c'est aussi par la fureur de son engagement. Se rêvant révolutionnaire, le gamin des bidonvilles rugit d'un désir de justice sociale : fervent partisan du guevarisme, soutien de Castro et Chavez, pourfendeur de l'Américanisme, Maradona refuse la traditionnelle « neutralité sportive » : lui s'engage, crampons aux pieds. Sur un terrain comme ailleurs, Don Diego bouscule les lignes, déstabilise les structures en place, s'affranchit du pouvoir, et rêve de liberté. Si le football est bien, comme le disait Gramsci, un « royaume de la liberté humaine exercé en plein air », alors c'est Maradona qui guidait le peuple. S'il est, selon Valdano, l' « opéra des pauvres », c'est Diego qui en est le plus grand choriste de tous les temps.

Qui sait où tu joues désormais, Diego ? Dans quelles contrées lointaines tu as décidé d'exprimer ton génie pour l'éternité, balle au pied ?

Mais dans nos cœurs, pauvre joueur de ballon rond, il fait, crois-moi, beaucoup moins froid qu'au panthéon.



- Par Robin, volontaire en service civique d'Alliés

Tribune d'expression des volontaires: "Expériences, rapport à la culture et engagement"



⠀⠀⠀⠀⠀⠀Lors de la dernière édition des Journées Européennes du patrimoine, j’ai profité de la gratuité de certains lieux culturels afin de découvrir ou redécouvrir des aspects de la culture lyonnaise que je ne connais que trop peu.

⠀⠀⠀⠀⠀⠀Mon week-end débuta par une visite de l’Hôtel de ville de Lyon qui me plongea dans la décoration riche que propose ses salles et dans ses récits d’histoire. La visite se termina par un passage dans le bureau du Maire de Lyon et j’ai eu l’opportunité de croiser Mr Doucet, maire de la ville.

⠀⠀⠀⠀⠀⠀Je me suis ensuite dirigé dans le quartier historique du Vieux-Lyon où j’ai pu visiter le musée des Guignols. Moi qui enfant adorait suivre les aventures de Gnafron et de Guignol, j’ai pris un réel plaisir à voir ces marionnettes de si près et de revisiter des souvenirs qui semblent désormais lointains.

⠀⠀⠀⠀⠀⠀Pour finir ma journée de Samedi en trombe, j’ai eu le plaisir de pouvoir assister en début de soirée à une représentation de l’Orchestre National de Lyon qui avait lieu dans la Verrière des Subsistances. J’ai eu une profonde admiration pour ses musiciens au combien talentueux.

⠀⠀⠀⠀⠀⠀Ma journée du dimanche fût moins agitée avec une simple visite aux Musée des Confluences qui propose des parcours permanents mais aussi des expositions temporaires et qui reste très probablement mon lieu culturel préféré à Lyon, ne serait-ce que pour l’architecture extérieure du bâtiment.

⠀⠀⠀⠀⠀⠀Ne profitant pas d’habitude des Journées Européennes du patrimoine, ce week-end fut l’occasion pour moi de renouer des liens avec l’offre culturelle lyonnaise et m’amena par la suite à vouloir m’engager auprès de Culture Pour Tous.


- Brian, volontaire en service civique d'Alliés




⠀⠀⠀⠀⠀⠀Aujourd’hui, c’est de mon rapport à la culture que je vais parler. Vous comprendrez alors pourquoi mon intérêt pour la mission au sein d’ALLIES en tant que service civique est si grand.

⠀⠀⠀⠀⠀⠀Provenant d’une famille de travailleurs et de débrouillards (mon grand-père était coupeur de cannes à sucre, et ma mère travaillait pour à peine plus qu’un smic vu qu’elle n’avait pas de diplôme) la culture n’a jamais été une priorité. La preuve est que j’habitais à 10 minutes en voiture du musée de l’usine sucrière et je n’y suis pourtant jamais allé. Au-delà de ça, on n’avait pas forcément les moyens non plus. Il n’y a qu’avec l’école que je faisais des sorties culturelles ; ils aimaient beaucoup nous emmener à l’aquarium lorsque j’étais en maternelle. Parfois, on allait au cinéma avec ma mère, mais ça restait occasionnel. On y allait peut-être une ou deux fois dans l’année, car ça restait cher.

⠀⠀⠀⠀⠀⠀En primaire, j’ai développé un intérêt pour la lecture. Ma mère m’achetait alors quelques livres, car ça restait un budget, et jamais elle n’a pensé à m’emmener à la bibliothèque, alors qu’on habitait à 5 minutes à pieds de celle-ci. La musique classique, je l’ai découverte à la radio, car j’étais curieuse. Malgré mon jeune âge, c’est quelque chose que j’appréciais beaucoup.

⠀⠀⠀⠀⠀⠀C’est finalement au lycée, étant une élève de filière littéraire, que j’ai pu découvrir un peu plus le monde de la culture. Pas de musée cette fois encore, mais des spectacles. Beaucoup de théâtre. Un peu de cirque. Avant d’y aller, on ne peut même pas imaginer à quel point c’est intéressant. A cela s’ajoute le petit lieu d’exposition à côté de chez moi, qui proposait de voir des expositions temporaires, et surtout, gratuites. J’y allais avec un ami pour débattre sur ce qu’on voyait, sur le message qui se cachait derrière les œuvres, même si parfois on n’y comprenait franchement rien, mais on essayait quand même.

⠀⠀⠀⠀⠀⠀Et c’est en arrivant à Lyon que j’ai pu découvrir encore plus ce monde. Ma première visite a été celle du musée des confluences. J’ai dû y aller deux ou trois fois déjà. C’est très long à visiter ou à revisiter, mais l’étonnement reste le même, en partie grâce aux expositions temporaires. Par la suite, j’ai visité le basilique de Fourvière. Ça peut paraître tout bête, pourtant l’architecture y est tout simplement magnifique. J’achète aussi beaucoup plus de livres qu’auparavant afin d’apaiser ma soif de lecture, et il me reste encore tant de lieux à découvrir quand la situation sanitaire me le permettra.

⠀⠀⠀⠀⠀⠀Mais au-delà de la situation sanitaire, mon intérêt pour ma mission à ALLIES est là. Je souhaite offrir aux autres, aux jeunes et moins jeunes, la chance que je n’ai pas pu avoir, car je sais pertinemment que la culture est loin d’être accessible, et pourtant, elle a tant à nous offrir.


- Lisa, volontaire en service civique d'Alliés





à faire à la maison

Toutes les propositions

Tous | Ecriture | Art | Science

SPACE ACADEMY @HOME

Dans le contexte actuel de reconfinement, le planétarium republie leur programme d’entraînement à domicile, élaboré au printemps dernier et qui n’a rien à envier à celui de Thomas Pesquet : la SPACE ACADEMY @HOME !
En savoir plus

Ateliers spécial confinement

Découvrez les ateliers concoctés par l'équipe des médiateurs du MAC Lyon spécialement pensés pour le confinement !
En savoir plus

Une aventure en voiture / Du 7 octobre 2020 au 30 novembre 2020

Racontez votre propre «Aventure en voiture» et participez à l'exposition collective des planches de bande dessinées au macLYON du 9 au 13 décembre ! Téléchargez et imprimez la planche pour réaliser une bande dessinée ou un story-board à partir d’une aventure que vous avez vécue ou totalement inventée en vous inspirant des cases.
En savoir plus

Recréer les œuvres chez soi / Du 29 octobre au 2 décembre 2020

Inspirez-vous des œuvres du musée et donnez-leur vie à la maison, avec les moyens du bord ! Envoyez-nous vos tableaux vivants ! Collections du site avec les fiches d’œuvres et plus de 6000 notices sont là pour vous servir de modèle.
En savoir plus

Concours d'écriture / du 9 octobre au 26 janvier 2021

Le musée des Confluences et les Bibliothèques de Lyon Part-Dieu, 2e et 4e Croix-Rousse s’associent et vous invitent à un concours d’écriture à la manière de la collection Récits d’objets. Dans chaque bibliothèque participante, un objet est exposé : à défaut de pouvoir les admirer, vous les retrouvez sous format PDF sur le lien de l'évenement. Laissez votre imagination courir, mettez-le en scène, et lancez-vous dans l’écriture !
Fin des participations le dimanche 20 décembre à minuit.
En savoir plus



à faire à la maison

Ecriture

Tous | Ecriture | Art | Science

Concours d'écriture / du 9 octobre au 26 janvier 2021

Le musée des Confluences et les Bibliothèques de Lyon Part-Dieu, 2e et 4e Croix-Rousse s’associent et vous invitent à un concours d’écriture à la manière de la collection Récits d’objets. Dans chaque bibliothèque participante, un objet est exposé : à défaut de pouvoir les admirer, vous les retrouvez sous format PDF sur le lien de l'évenement. Laissez votre imagination courir, mettez-le en scène, et lancez-vous dans l’écriture !
Fin des participations le dimanche 20 décembre à minuit.
En savoir plus



à faire à la maison

art

Tous | Ecriture | Art | Science

Ateliers spécial confinement

Découvrez les ateliers concoctés par l'équipe des médiateurs du MAC Lyon spécialement pensés pour le confinement !
En savoir plus

Une aventure en voiture / Du 7 octobre 2020 au 30 novembre 2020

Racontez votre propre «Aventure en voiture» et participez à l'exposition collective des planches de bande dessinées au macLYON du 9 au 13 décembre ! Téléchargez et imprimez la planche pour réaliser une bande dessinée ou un story-board à partir d’une aventure que vous avez vécue ou totalement inventée en vous inspirant des cases.
En savoir plus

Recréer les œuvres chez soi / Du 29 octobre au 2 décembre 2020

Inspirez-vous des œuvres du musée et donnez-leur vie à la maison, avec les moyens du bord ! Envoyez-nous vos tableaux vivants ! Collections du site avec les fiches d’œuvres et plus de 6000 notices sont là pour vous servir de modèle.
En savoir plus



à faire à la maison

science

Tous | Ecriture | Art | Science

SPACE ACADEMY @HOME

Dans le contexte actuel de reconfinement, le planétarium republie leur programme d’entraînement à domicile, élaboré au printemps dernier et qui n’a rien à envier à celui de Thomas Pesquet : la SPACE ACADEMY @HOME !
En savoir plus



à voir ou écouter à la maison

Toutes les propositions

Tous | Radio | Musique | Science | Patrimoine | Théâtre | Art

Les étapes de travail du spectacle "Ivres"

les personnages de Ivres de l’auteur russe Ivan Viripaev mis en scène par Ambre Kahan, racontent le désarroi et la solitude des êtres qui ont perdu le contact. Comment tenir debout ? Comment éviter les solitudes désespérantes ? demande encore la jeune metteuse en scène lyonnaise... C’est à partir de cette question qu’elle a travaillé à la création de Ivres, spectacle qui devait voir le jour aux Célestins, stoppé par un nouveau confinement. Les étapes de travail que nous avons observées dans l’intimité d’une Grande salle fermée au public, témoignent d’une œuvre vertigineuse sur les fragilités de l’existence.
En savoir plus

Confinement, déconfinement: vous m’en direz tant !

Ecoutez et découvrez le projet de La Traversante intitulée « Mémoires de (dé)confinés », initiée cet été en lien notamment avec les archives municipales sur le vécu des habitants de la période de confinement (n°1 !) puis de déconfinement. A travers des ateliers d’écriture / expression, cette bande son met en musique les textes pour aboutir à une forme d’œuvre radiophonique très émouvante et instructive sur les ressentis, les vécus des uns et des autres.
En savoir plus

L’autre à l’horizon / Tous les mardis à 21h

Chaque semaine en direct sur Facebook, trois artistes font voyager la parole, se passant le relais pour raconter le présent dans lequel chacun se trouve. Depuis des pays différents, parfois même des fuseaux horaires et des continents différents, ils décrivent en temps réel, à celles et ceux qui écoutent, ce qu’ils voient depuis leur fenêtre, qu’elle soit réelle ou imaginaire, intérieure ou spirituelle. Chacun à leur tour, ils donnent à entendre la perception de leur propre horizon dessinant une fenêtre triangulaire dans un contexte qui nous rassemble.
En savoir plus

BRAHMS / BEETHOVEN EN LIVE / Le 28 novembre à 11H

En cette année où l’on célèbre le deux cent cinquantième anniversaire de la naissance de Beethoven, les musiciens de l’Orchestre national de Lyon ne pouvaient manquer de jouer sa musique. Leur choix s’est porté sur ce trio pour violon, violoncelle et piano que le compositeur a également prévu dans une version avec clarinette.
En savoir plus

Rendez-vous moderne #3: Grand Veymont + Azajilly / Le 29 novembre à 17H30

Suite au reconfinement, l’Épicerie Moderne ferme à nouveau ses portes au public mais reste active... Le concert de Grand Veymont et Azajilly est maintenu mais à distance, en live stream, même jour, même heure ! Le live devient alors gratuit et ouvert à tous.
En savoir plus



à voir ou écouter à la maison

Toutes les propositions

Tous | Radio | Musique | Science | Patrimoine | Théâtre | Art

ASTRONOMER @HOME

Dans le cadre du projet « Space Academy @home : entraîne-toi comme un astronaute ! », proposé au printemps 2020 lors du 1er confinement, le Planétarium a lancé un nouveau rendez-vous virtuel, à domicile, avec une personnalité scientifique : « Astronomer @home ».
En savoir plus

Covid 19, souvenirs et horizons d’artistes / Tous les mardis

Comment les photographes ont-ils vécu le confinement ? Comment se projettent-ils dans l’avenir et dans la création ? Ainsi, à travers la publication de témoignages d’artistes photographes, Stimultania poursuit sa mission de transmission de la voix des auteurs.
En savoir plus

Récits de vi(ll)es / Tous les mercredis entre 13h et 14h

LALCA propose Récits de vi(ll)es, une émission d'une dizaine de minutes diffusée sur Radio Anthropocène, en partenariat avec Radio Bellevue Web. En période de confinement, rien de tel qu'une bonne émission de radio ! Alors tendez l'oreille tous les mercredis entre 13h et 14h.
En savoir plus

Découvrir les collections depuis la maison / Du 29 octobre 2020 au 1er mars 2021

Antiquités, objets d'art, médaillier, peintures, sculptures, arts graphiques. Six collections pour explorer l'histoire de l'art de l'Égypte antique au XXIe siècle !
En savoir plus

Les tableaux à la loupe / Du 22 juin 2020 au 3 janvier 2021

Des dizaines de tableaux sont à explorer dans leurs moindres détails ! Grâce à la photographie en gigapixel, plongez dans les œuvres et admirez leurs détails, imperceptibles à l'œil nu.
Expérience inédite garantie !
En savoir plus



à voir ou écouter à la maison

Toutes les propositions

Tous | Radio | Musique | Science | Patrimoine | Théâtre | Art | Littérature



à voir ou écouter à la maison

art

Tous | Radio | Musique | Science | Patrimoine | Théâtre | Art

Confinement, déconfinement: vous m’en direz tant !

Ecoutez et découvrez le projet de La Traversante intitulée « Mémoires de (dé)confinés », initiée cet été en lien notamment avec les archives municipales sur le vécu des habitants de la période de confinement (n°1 !) puis de déconfinement. A travers des ateliers d’écriture / expression, cette bande son met en musique les textes pour aboutir à une forme d’œuvre radiophonique très émouvante et instructive sur les ressentis, les vécus des uns et des autres.
En savoir plus

Covid 19, souvenirs et horizons d’artistes / Tous les mardis

Comment les photographes ont-ils vécu le confinement ? Comment se projettent-ils dans l’avenir et dans la création ? Ainsi, à travers la publication de témoignages d’artistes photographes, Stimultania poursuit sa mission de transmission de la voix des auteurs.
En savoir plus

L’autre à l’horizon / Tous les mardis à 21h

Chaque semaine en direct sur Facebook, trois artistes font voyager la parole, se passant le relais pour raconter le présent dans lequel chacun se trouve. Depuis des pays différents, parfois même des fuseaux horaires et des continents différents, ils décrivent en temps réel, à celles et ceux qui écoutent, ce qu’ils voient depuis leur fenêtre, qu’elle soit réelle ou imaginaire, intérieure ou spirituelle. Chacun à leur tour, ils donnent à entendre la perception de leur propre horizon dessinant une fenêtre triangulaire dans un contexte qui nous rassemble.
En savoir plus



à voir ou écouter à la maison

Litterature

Tous | Radio | Musique | Science | Patrimoine | Théâtre | Art | Littérature



à voir ou écouter à la maison

radio

Tous | Radio | Musique | Science | Patrimoine | Théâtre | Art

Récits de vi(ll)es / Tous les mercredis

LALCA propose Récits de vi(ll)es, une émission d'une dizaine de minutes diffusée sur Radio Anthropocène, en partenariat avec Radio Bellevue Web. En période de confinement, rien de tel qu'une bonne émission de radio ! Alors tendez l'oreille tous les mercredis entre 13h et 14h.
En savoir plus



à voir ou écouter à la maison

Théâtre

Tous | Radio | Musique | Science | Patrimoine | Théâtre | Art

Les étapes de travail du spectacle "Ivres"

les personnages de Ivres de l’auteur russe Ivan Viripaev mis en scène par Ambre Kahan, racontent le désarroi et la solitude des êtres qui ont perdu le contact. Comment tenir debout ? Comment éviter les solitudes désespérantes ? demande encore la jeune metteuse en scène lyonnaise... C’est à partir de cette question qu’elle a travaillé à la création de Ivres, spectacle qui devait voir le jour aux Célestins, stoppé par un nouveau confinement. Les étapes de travail que nous avons observées dans l’intimité d’une Grande salle fermée au public, témoignent d’une œuvre vertigineuse sur les fragilités de l’existence.
En savoir plus



à voir ou écouter à la maison

Musique

Tous | Radio | Musique | Science | Patrimoine | Théâtre | Art

BRAHMS / BEETHOVEN EN LIVE / Le 28 novembre à 11H

En cette année où l’on célèbre le deux cent cinquantième anniversaire de la naissance de Beethoven, les musiciens de l’Orchestre national de Lyon ne pouvaient manquer de jouer sa musique. Leur choix s’est porté sur ce trio pour violon, violoncelle et piano que le compositeur a également prévu dans une version avec clarinette.
En savoir plus

Rendez-vous moderne #3: Grand Veymont + Azajilly / Le 29 novembre à 17H30

Suite au reconfinement, l’Épicerie Moderne ferme à nouveau ses portes au public mais reste active... Le concert de Grand Veymont et Azajilly est maintenu mais à distance, en live stream, même jour, même heure ! Le live devient alors gratuit et ouvert à tous.
En savoir plus



à voir ou écouter à la maison

science

Tous | Radio | Musique | Science | Patrimoine | Théâtre | Art

ASTRONOMER @HOME

Dans le cadre du projet « Space Academy @home : entraîne-toi comme un astronaute ! », proposé au printemps 2020 lors du 1er confinement, le Planétarium a lancé un nouveau rendez-vous virtuel, à domicile, avec une personnalité scientifique : « Astronomer @home ».
En savoir plus



à voir ou écouter à la maison

patrimoine

Tous | Radio | Musique | Science | Patrimoine | Théâtre | Art

Découvrir les collections depuis la maison / Du 29 octobre 2020 au 1er mars 2021

Antiquités, objets d'art, médaillier, peintures, sculptures, arts graphiques. Six collections pour explorer l'histoire de l'art de l'Égypte antique au XXIe siècle !
En savoir plus

Les tableaux à la loupe / Du 22 juin 2020 au 3 janvier 2021

Des dizaines de tableaux sont à explorer dans leurs moindres détails ! Grâce à la photographie en gigapixel, plongez dans les œuvres et admirez leurs détails, imperceptibles à l'œil nu.
Expérience inédite garantie !
En savoir plus



Trucs et astuces

#culturecheznous, le nouveau site du Ministère de la culture.


Archéologie, cinéma, musées, documentaires, spectacles, jeunesse, patrimoine, danse, archives... Dans chacun de ces domaines, le ministère de la Culture et ses opérateurs disposent de ressources culturelles d'une exceptionnelle richesse. #culturecheznous c'est pas moins de 829 contenus culturels en ligne proposés par près de 500 acteurs culturels.
Regardez, visitez, lisez, écoutez, jouez, participez... bonne exploration !
En savoir plus



Intervention du Maire de Lyon : la culture plus que jamais essentielle


Parce que la culture est essentielle à l'exercice de la liberté et à la compréhension du monde, parce qu'elle offre " les ressources permettant d’affronter les difficultés, de trouver de nouvelles inspirations ", les établissements culturels de la ville se mobilisent afin de maintenir un lien avec le public et l'accès à la création et aux savoirs .

De nombreuses initiatives pendant le confinement: rendez-vous sur culture.lyon.fr pour découvrir comment les lieux culturels maintiennent un lien avec les publics : visite virtuelle, podcast, festival en ligne…
En savoir plus



L'offre spécial confinement des bibliothèques municipales de Lyon.


Vous aimeriez consulter les ressources numériques des bibliothèques municipales de Lyon, mais vous n'avez pas de carte culture ? C'est possible d'y accéder pendant le confinement ! Les bibliothèques municipales vous proposent de prendre un abonnement Connexion et de recevoir la carte directement chez vous, le tout gratuitement pour profiter de l'accès aux ressources numériques (presses, musiques, etc..) !
En savoir plus



Besoin d'encore plus de contenus culturels ? Retrouvez ci-dessous la liste des offres permanentes de nos partenaires !

  • Visite de l'opéra de Lyon en 3D

En attendant la réouverture de l'édifice, vous pouvez toujours la visiter depuis chez vous !
En savoir plus


  • "Ecran Rouge" par Les Célestins

Initié fin 2019 par les Célestins, le programme Ecran Rouge invite à un dialogue entre théâtre et cinéma. Deux courts-métrages sont déjà disponibles.
En savoir plus


  • Mémoire, de la fête du livre de Bron

Retrouvez sur le site les archives de la fête du livre grâce à des podcasts et des articles.
En savoir plus


  • La collection virtuelle du MAC de Lyon

Explorez la collection en ligne pour trouver des informations sur plus de 1400 oeuvres de la collection du MAC.
En savoir plus


  • Les archives du MAC de Lyon

Vous pouvez explorer les archives en recherchant parmi nos anciennes expositions. Nombre d'entre elles bénéficient d'une visite virtuelle à 360° !
En savoir plus

  • Les expositions en ligne du CHRD

Découvrez ou redécouvrez les expositions temporaires et permanentes du CHRD.
En savoir plus


  • Visite de la pompe de Cornouailles en 3D par L'eau à Lyon

Et si vous visitiez la pompe de Cornouailles depuis chez vous, à defaut de pouvoir y aller ? C'est possible grâce à la modélisation 3D disponible sur le site de L'eau à Lyon !
En savoir plus


  • Les expositions virtuelles de la Ferme du Vinatier

Découvrez ou redécouvrez les expositions de la Ferme du Vinatier directement sur leur site.
En savoir plus


  • "Au cœur de tes oreilles" par la Ferme du Vinatier

La Ferme du Vinatier propose de se réchauffer le cœur et les oreilles en visionnant les images de l’édition numérique des scènes de rencontres "Au cœur de tes oreilles 2020", filmés par des artistes musicaux pendant le premier confinement.
En savoir plus


  • Numéridanse, par la Maison de la danse

Une plateforme en ligne proposant des contenus multiples autour de l'art de la danse.
En savoir plus


  • L'offre culturelle des Archives municipales de Lyon

A défaut de pouvoir visiter les lieux, vous pouvez retrouver des activités et des jeux à faire en famille ou pour les 5 à 14 ans dans les catégories "En famille" et "Périscolaire" du site.
En savoir plus


  • Les conférences en ligne du CHRD

Découvrez ou redécouvrez les conférences du CHRD.
En savoir plus